Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2004-AVI-321

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 17 septembre 2004
No CERTA-2004-AVI-321

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Multiples vulnérabilités dans BEA WebLogic


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-321

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2004-AVI-321
Titre Multiples vulnérabilités dans BEA WebLogic
Date de la première version 17 septembre 2004
Date de la dernière version -
Source(s) Avis de sécurité BEA
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Contournement de la politique de sécurité ;
  • élévation de privilèges ;
  • diffusion d'informations confidentielles ;
  • déni de service.

2 Systèmes affectés

  • BEA WebLogic Express versions 6.x ;
  • BEA WebLogic Express versions 7.x ;
  • BEA WebLogic Express versions 8.x ;
  • BEA WebLogic Server 6.x ;
  • BEA WebLogic Server 7.x ;
  • BEA WebLogic Server 8.x.

3 Résumé

De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans BEA WebLogic. Ces vulnérabilités permettent à un utilisateur mal intentionné de réaliser un déni de service, de contourner la politique de sécurité ou encore de récupérer des informations confidentielles sur le système vulnérable.

4 Description

  • Un utilisateur mal intentionné peut récupérer des informations confidentielles ou réaliser un déni de service sur l'arborescence JNDI (Java Naming and Directory Interface) par le biais d'un objet malicieux en utilisant une vulnérabilité liée à une mauvaise protection sur cette arborescence.
  • Certaines commandes reservées pour les administrateurs weblogic.Admin peuvent être exécutées par un utilisateur mal intentionné sans que celui-ci soit authentifié comme administrateur sur le système. Cette vulnérabilité n'affecte pas les logiciels BEA WebLogic Express 6.x et BEA WebLogic Server 6.x.
  • Une vulnérabilité présente dans l'installation du logiciel peut être utilisée par un utilisateur mal intentionné pour accèder aux ressources du système. Les logiciels installés sur les plates-formes Windows ne sont pas affectés par cette vulnérabilité.
  • Des mots de passe écrits en clair dans des utilitaires en ligne de commande peuvent être relus par un utilisateur local mal intentionné pour élever ses privilèges.
  • Une vulnérabilité sur les plates-formes linux permet à un utilisateur local mal intentionné de relire le mot de passe de l'administrateur au moment du redémarrage de la machine.
  • Un utilisateur mal intentionné, via une requête HTTP malicieusement construite, peut récupérer le numéro de version du serveur BEA WebLogic.
  • Une vulnérabilité dans BEA WebLogic peut entraîner l'arrêt de l'application dans un mode dégradé et permettre à un utilisateur mal intentionné de compromettre le système. Cette vulnérabilité n'affecte pas les logiciels BEA WebLogic Express 6.x et BEA WebLogic Server 6.x.
  • Des restrictions insuffisantes sur les comptes utilisateur qui sont désactivés peuvent être exploitées par un utilisateur mal intentionné. Cette vulnérabilité n'est exploitable que si le serveur d'authentification Active Directory LDAP est utilisé. Cette vulnérabilité n'affecte pas les logiciels BEA WebLogic Express 6.x et BEA WebLogic Server 6.x.
  • Des informations de configuration et des données confidentielles peuvent être envoyées en clair et être récupérées par un utilisateur mal intentionné pour compromettre le système. Cette vulnérabilité n'affecte pas les logiciels BEA WebLogic Express 6.x et BEA WebLogic Server 6.x.

5 Solution

Se référer au bulletin de sécurité de l'éditeur pour l'obtention des correctifs (cf. section Documentation).

6 Documentation

Gestion détaillée du document

17 septembre 2004
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-09-22