Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2006-AVI-482

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 13 novembre 2006
No CERTA-2006-AVI-482-001

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Vulnérabilités des produits Mozilla


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2006-AVI-482

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2006-AVI-482-001
Titre Vulnérabilités des produits Mozilla
Date de la première version 09 novembre 2006
Date de la dernière version 13 novembre 2006
Source(s) Avis de sécurité Mozilla MFSA 2006-65
  Avis de sécurité Mozilla MFSA 2006-66
  Avis de sécurité Mozilla MFSA 2006-67
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Exécution de code arbitraire à distance ;
  • déni de service à distance ;
  • fausses signatures électroniques.

2 Systèmes affectés

  • Firefox (versions antérieures à 1.5.0.8) ;
  • Thunderbird (versions antérieures à 1.5.0.8) ;
  • SeaMonkey (versions antérieures à 1.0.6).

3 Résumé

La dernière livraison des logiciels Mozilla corrige plusieurs failles de sécurité qui peuvent conduire à l'exécution de code arbitraire ou à de fausses signatures électroniques.

4 Description

Plusieurs vulnérabilités ont fait l'objet de correctifs dans les produits Mozilla :

  • il a été démontré qu'il était possible de modifier des objets scripts en cours d'exécution. Cette possibilité conduit potentiellement à l'exécution de code JavaScript arbitraire. Cette fonctionalité touche le moteur du navigateur qui est aussi utilisé dans le lecteur de mail qui devient ainsi vulnérable si la fonctionalité JavaScript est activée.
  • Une vulnérabilité de SeaMonkey permet à un utilisateur distinct d'exécuter à distance du code arbitraire avec les privilèges de l'utilisateur qui utilise ce logiciel.
  • Les signatures électronique avec l'algorithme RSA sont falsifiables si l'exposant1 est trop petit. Cette vulnérabilité est corrigée dans les versions de la bibliothèque de fonctions Network Security Services (NSS) 3.11.3 utilisées dans Firefox 2.0.

5 Contournement provisoire

La recommandation générale du CERTA, qui consiste à désactiver par défaut le JavaScript et à ne l'activer qu'au cas par cas, si nécessaire, selon la confiance que l'on accorde aux sites visités, est plus que jamais d'actualité. Cette recommandation générale préconise de ne jamais activer le JavaScript dans un logiciel de courrier électronique.

Si ce n'est pas déjà fait, il est recommandé de désactiver le JavaScript en attendant l'application du correctif de sécurité.

6 Solution

Se référer au bulletin de sécurité de l'éditeur pour l'obtention des correctifs (cf. section Documentation). Le correctif consiste à passer aux versions suivantes des applications vulnérables :

  • Firefox 1.5.0.8 ;
  • Thunderbird 1.5.0.8 ;
  • SeaMonkey 1.0.6.

7 Documentation

Gestion détaillée du document

09 novembre 2006
version initiale.
13 novembre 2006
ajout des références aux bulletins de sécurité Mandriva et Slackware.



Notes

... l'exposant1
La signature électronique RSA repose sur une formule mathématique qui utilise plusieurs nombres. Un de ces nombres s'appelle l'« exposant ».

CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-09-22