Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2008-AVI-426

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 20 août 2008
No CERTA-2008-AVI-426

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Multiples vulnérabilités dans Opera


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2008-AVI-426

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2008-AVI-426
Titre Multiples vulnérabilités dans Opera
Date de la première version 20 août 2008
Date de la dernière version -
Source(s) Notes de version Opera 9.52
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Exécution de code arbitraire à distance ;
  • contournement de la politique de sécurité ;
  • injection de code indirecte.

2 Systèmes affectés

Opera 9.51.

3 Résumé

De multiples vulnérabilités dans Opera permettent l'exécution de code arbitraire à distance, le contournement de la politique de sécurité et la réalisation d'attaques de type cross-site scripting.

4 Description

De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans Opera :

  • Opera peut être invoqué pour traiter certains protocoles. Dans certains cas, lorsqu'Opera est appelé par une application externe, une exécution de code arbitraire est possible ;
  • des scripts sont capables de changer l'adresse de cadres de page qui viennent du même site. Une vulnérabilité dans ce mécanisme permet à un site de modifier l'adresse de cadres provenant d'autres sites ;
  • des raccourcis et des commandes de menu peuvent être utilisés pour appeler des applications externes. Les paramètres passés à ces applications peuvent être incorrects, ce qui peut conduire à une exécution de code arbitraire ;
  • des pages considérées comme non sûres peuvent charger dans un cadre du contenu provenant de sites considérés comme sûrs ;
  • une vulnérabilité permet de créer des liens vers des fichiers locaux ;
  • une vulnérabilité lors de l'inscription à des flux permet d'afficher une mauvaise adresse ;
  • une injection de code indirecte est possible.

5 Solution

Mettre Opera à jour en version 9.52.

6 Documentation

Gestion détaillée du document

20 août 2008
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-09-22